Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Actualités et billets d'humeur créative, Non classifié(e)

art et économie 10, dixième fausse évidence

Dixième fausse évidence, suite à la crise grecque, l’Europe va vers une gouvernance économique et une vraie solidarité!
A ce stade d’essorage, le doute est plus que conseillé…

Tout est parti d’une « petite faille ».

En effet, contrairement à d’autres pays développés dont l’Angleterre (on se demande bien pourquoi!)
EN EUROPE, ON N’A PAS LE DROIT DE FINANCER NOS DÉFICITS
PAR LA BANQUE CENTRALE
ON DOIT S’ADRESSER AUX MARCHES FINANCIERS

tchinAlors tchin-tchin les spéculateurs!

Les délicatement nommés PIGS (Portugal, Irland, Greece, Spain)
n’ont qu’à bien se tenir…c’est salutaire. Enfin, il y a pleins de cadavres dans leurs placards !

… Réaction de la part de l’Europe sous la pression du FMI

Au début, aucune.

Puis en mai 2010, création d’un FOND DE STABILISATION,

…pour aider bien sûr.

Oui, mais à assortir absolument :

d’un programme d’austérité draconien,
de privatisations des services publics,
d’une plus grande flexibilité du travail.

L’agenda néolibéral profite de la crise pour se radicaliser.

echec

Nous supportons de moins en moins bien -et de jour en jour- la tentation de mettre en œuvre une « stratégie du choc » de la part des élites financières et des technocraties européennes.

Mais plusieurs faits devraient commencer à les inquiéter :

  • Pas d’argent pour investir dans les secteurs d’avenir
  • Une cohésion sociale de plus en plus compromise
  • Le refus d’organiser l’harmonisation fiscale entraine donc des soldes publics guère améliorés, des ratios de dette dégradés et donc au final des marchés pas rassurés
  • Risque d’enclencher une dynamique de repli sur soi généralisé

Toutes ces déconvenues font que j’ai bon espoir pour une sérieuse prise de conscience de la part des pouvoirs européens, en terme d’harmonisation et de transparence sans quoi la révolte grondera et j’en serai! De plus en plus de citoyens ont soif d’une salutaire et éclairante visibilité afin de voir où exactement le verre est vraiment outrageusement plein et où le verre est en effet anormalement et dangereusement vide.

Voilà ce travail art et économie est clos en cette fin d’été. Et mon dernier visuel parle à nouveau de « et en plus, et en moins » mais avec équilibre et pas comme le premier post sur ce sujet. Toutefois, je voudrais préciser que le « et en plus » ne me dérange pas le moins du monde. Hélas, il faudrait qu’il change sa fâcheuse habitude de ne se créer que sur du « et en moins ». C’est à nous en tant qu’individu faisant partie d’un tout et donc artisan du tout, de veiller à cela par toutes les formes possibles d’implications :  électorale, associative, syndicale, pétition, manifestation…et n’oublions pas la création. Ne laissons pas aux autres la main mise sur notre avenir commun. Notre prochain « si j’avais su » (car ceux qui le veulent, savent) et pire  » si j’avais voulu » (mais en fait je m’en fous!) seront incompréhensibles pour les générations futures. Bonne rentrée et tchin à tous!

partie-de-campagne-7(sois-!)

« Partie de campagne- sois », v.egloff, acrylique sur toile de spi, 110x140cm,   http://v.egloff.free.fr
Réflexion artistique sur notre stupéfiante façon d’évaluer l’économie réelle.
Gif animé: v.egloff

Cet article art et économie 10 a été  inspiré par le « Manifeste d’économistes »

à suivre…

Et pour revenir à l’article art et économie 9

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer
Enregistrer

Enregistrer

Related posts