Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Actualités et billets d'humeur créative

art et économie 5, cinquième fausse évidence

Cinquième fausse évidence, la dette publique, c’est indécent tout de même !

Réduire au maximum certaines dépenses  est la fixation obsessionnelle du moment.

Et tous emboîter le pas en même temps, s’il vous plait (ou pas d’ailleurs).

etau2Toutefois, constatons qu’un ajustement structurel européen de notre endettement occasionne :

une récession aggravée

avec pour   R . E . S . U . L . T . A . T

un alourdissement évident de la dette

Trouver l’erreur ???

Finalement
éducation,

recherche,
protection sociale,
reconversion écologique…

on se demande à quoi ça sert ???

il faut dorénavant aller de l’arrière
…de la rentabilité
…et surtout pas d’assistanat

soyons,  pragmatiques enfin !

Mais à ce stade, peut-être est-il temps tout de même d’aborder la question cruciale :

Dans quelle société voulons-nous vivre ?
Libérale et individualiste ou collective et solidaire, à nous de voir !
On pourrait aussi se rappeler et se demander pourquoi les générations d’hier ont laissé tant de plumes dans tant de batailles pour un monde plus juste.

partie-de-campagne-4(dangeux!)web

« Partie de campagne- dangereux », v.egloff, acrylique sur toile de spi, 120x75cm,   http://v.egloff.free.fr
Réflexion artistique sur notre stupéfiante façon d’évaluer l’économie réelle.
Gif animé: v.egloff

Cet article art et économie 5 a été  inspiré par le « Manifeste d’économistes »

à suivre…

Et pour revenir à l’article art et économie 4

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Related posts