Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Petites et grandes inspirations

Voyage de proximité

Chronique d’un tout petit voyage avec croquis

Que se passe-t-il derrière une porte ?
Dans ce village provençal, beaucoup de portes attirent l’attention. Avec les enfants du CM2, on s’est intéressés à la question.
Il y en a des très simples, des très ouvragées, des déglinguées, des proprettes, des kitchs, des historiques, des sévères, des accueillantes, des abandonnées, des très fréquentées, des tarabiscotées, des dépouillées, des usagées, des flambant neuves, des officielles, des clandestines. En fait, on a envie de franchir certaines portes et d’autres pas du tout.

portes3portes1 portes2Les répertorier photographiquement fut le premier travail. Juste en tant que passant, pas question de regarder par le trou de la serrure! Seule l’imagination était autorisée à passer par delà cette porte. Ce fut un magnifique cas de figure pour stimuler notre créativité en aiguisant notre curiosité. On a pu remarquer que chaque habitant avait SA porte, porte qui doit correspondre vraisemblablement à sa personnalité et porte qu’il passe chaque jour, de l’intérieur vers l’extérieur et vice versa, sorte de sas entre son monde intérieur et son monde extérieur.

Une porte est toujours un mystère dans un tableau.

Les portes ont été naturellement un sujet adopté par les artistes car leur représentation introduit immanquablement un élément mystérieux dans le tableau. Entrouvrons quelques portes d’artistes :
magritte-la-reponse-imprevueMagritte a solutionné dans ce tableau, l’énigme d’une porte close, en la créant fermée/ouverte. Il utilisera d’ailleurs à plusieurs reprises ce procédé.  Il explique: « Le problème de la porte appelait un trou par lequel on pouvait passer. Je montrai dans La Réponse imprévue -1933 une porte fermée dans une chambre. Dans la porte, un trou informe dévoile la nuit . »

Rooms-by-the-Sea,-1951-by-Edward-HopperDans Chambre au bord de la mer – 1951
Edward Hopper s’est construit un atelier à Cape Cod (Massachusetts)  sur la falaise surplombant l’océan. Cette ouverture vertigineuse gomme une discrète porte. Totalement rabattue, l’artiste semble vouloir la supprimer. Il apparait impossible de se tenir à l’extérieur d’une telle porte fermée. Le mystérieux dévoilement de cette porte se fait là de l’intérieur clair et rassurant vers l’océan dont l’immensité inspire l’infinité de la vie.

Attraper le virus du croquis de voyage sur le vif pour aiguiser notre regard

croquis
Ce panorama photographique fait,  on a réfléchis à la meilleure façon d’apprécier les singularités de chacune. C’est là que le croquis sur le vif, s’est révélé un moyen simple et malin. Pas question de dessiner la porte intégralement mais obligation de l’ausculter sous toutes ses coutures. On a croqué donc rapidement quelques éléments intrigants de diverses portes et on les a archivés dans un cahier de croquis.

porteEt puis, on en a choisi une, notre préférée, celle qu’on mourrait d’envie de franchir, …mais qu’on ne se permettra pas de pousser. Alors on est restés devant, on l’a admirée pour son mystère, on a imaginé derrière. Car comme l’écrit William Blake: « Il y a les choses que l’on connait et les choses que l’on ne connait pas. Et entre, il y a les portes. »

Pour finir, grâce à l’aide de mon amie Fanny, chacun a raconté une histoire avec comme personnage principal « sa porte ». Voici la porte et l’histoire pleine de sensibilité d’Océane.

Les portes sont toujours des objets intrigants, elles semblent nous en dire un peu plus sur les lieux et  leurs occupants. Derrière une porte, on ne peut qu’imaginer, rêver, c’est ce que j’ai proposé aux enfants. Et oui, il fallait un vrai mobile pour les encourager à une fine observation et à une transcription pertinente par une esquisse rapide.

Donner le goût de réaliser des croquis sur le vif, en se trouvant devant une porte, était le but de l’atelier. On peut classiquement photographier l’objet mais on peut aussi s’attacher à ses détails surprenants en les observant finement avant de les dessiner. Photos et dessins à l’appui, des histoires poétiques n’ont alors aucune difficulté à naître.  En répertoriant tout cela, on a alors un carnet de voyage.  Et un voyage, cela commence juste derrière notre porte. Bien que réaliser pour un jeune public, ce type de création peut pareillement être entrepris avec des adultes.

 

Related posts